little banner

Calendrier de l'Avent 2021 - jour 6

Rédigé par Lou Morens Aucun commentaire
Calendrier de l'Avent 2021 - jour 6 Extrait Entre présent et passé   (inédit - sortie prévue 2022)


calendar-06.jpg

L’apéritif était à peine entamé lorsque la cloche de la porte d’entrée retentit. Julia s’excusa avant de rejoindre le hall de la maison Fiévet. Elle resta bouche bée devant les trois personnes qui l’attendaient sur le perron. Le plus jeune des hommes entra, il la considéra un instant avant de lui poser un baiser sur la joue. Il esquissa malgré lui un sourire.

— Simon, Aude, Reth ? murmura-t-elle.

Aude imita son compagnon. Reth attendit quelques instants avant d’entrer et de fermer la porte sans mot dire. Son regard ne quittait pas la jeune femme qui baissait les yeux.

Simon et Aude entrèrent sans attendre dans la salle où la table était dressée. Les invités les dévisagèrent lorsqu’ils saluèrent l’assemblée. Eolas s’avança vers les nouveaux venus alors qu’Aude débarrassait déjà une partie de la table pour y poser la console portable qui la reliait à la base Cooper. Les nouveaux venus refusèrent de répondre aux questions qu’Eolas leur posa et il s’avança dans le couloir à la recherche de sa compagne. Julia se tenait debout devant Reth, incapable de bouger. Elle osait à peine imaginer ce qu’il pensait à cet instant. Elle-même ne savait pas comment réagir. Elle aurait voulu lui sauter au cou et l’étreindre, comme lorsqu’elle était enfant, mais elle n’osait pas croiser son regard. L’arrivée de son époux la sortit de l’embarras.

— Qui sont ces gens ? Julia ? Qui sont-ils ?

Elle se reprit, essuya discrètement ses yeux et se tourna vers son compagnon. Elle le regarda étrangement avant de l’emmener rejoindre leurs hôtes. Reth les suivit silencieusement, en examinant Eolas.

Simon expliqua le pourquoi de leur présence dès que la maîtresse de maison eut franchi le seuil de la salle à manger.

— Je suis désolé, petite sœur, nous avons un très gros problème ! Je ne voyais pas d’autre solution.

Julia reprit immédiatement ses esprits lorsqu’elle entendit son frère l’appeler « petite sœur ». Elle remarqua que Reth et lui portaient leur insigne de Veilleur. Tous deux avaient revêtu leur combinaison sous leurs vêtements et leur ceinture était ornée de leurs armes. Elle prit une grande inspiration avant de présenter les nouveaux venus à son compagnon.

— Eolas, je dois te présenter mon frère, Simoniel, sa compagne, Aude et Rethobi Bridger. Reth est comme un père pour moi, il nous a élevés lorsque nos parents sont morts. Simon, que se passe-t-il ?

Son regard interrogateur n’avait pas quitté son frère tout au long de la présentation.

— Ethan a disparu, nous n’arrivons toujours pas à le localiser.

Julia considéra ses hôtes à tour de rôle, avant de s’arrêter de nouveau sur son frère. Elle n’osait toujours pas regarder Eolas qui les écoutait attentivement. Elle l’avait vu réagir du coin de l’œil au nom de Bridger, de plus il n’y avait pas beaucoup d’homme et de femme iszurkas sur la Terre. La plupart étaient les descendants de Baldur Bridger.

— Je suis désolé, Samianiella, on a épuisé toutes nos ressources, il ne reste que toi ! reprit son frère.

— Qu’est-il arrivé ?

— Ethan était en mission avec Reth et Anselm. J’ai lancé le signal de rapatriement à leurs téléporteurs, mais Ethan n’est jamais arrivé au transport.

— Quand était-ce ?

— Il y a trois mois environ. On a cherché partout !

— Est-il… ?

— Non, il est vie, nous recevons toujours ses constantes vitales ; elles sont stables. Il doit être maintenu en sommeil. Nous n’arrivons simplement pas à localiser le signal émis par le téléporteur. Ceux qui le retiennent utilisent des brouilleurs très puissants, tout en s’arrangeant pour que nous recevions des données !

Samia parut soulagée.

— S’il n’était plus, tu aurais été la première à le savoir, n’est-ce pas, Samia ! interpella Simon visiblement irrité.

Cette dernière considéra son frère quelques instants avant de lui poser la question dont elle redoutait la réponse.

— Tu le sais ?

— Je suis ton jumeau, je sais tout de toi !

— On sait tous les deux que c’est faux, Simon ! Si tu le sais, c’est qu’Ethan te l’a dit !

— Il m’a tout expliqué avant sa dernière mission ! Il devait sentir que quelque chose tournerait mal ! Il m’a demandé de ne rien te dire et de veiller discrètement sur toi. Il m’a aussi interdit de révéler quoi que ce soit à Reth, pour ne pas faire souffrir davantage, celui qui est comme un père pour toi !

Rethobi était resté silencieux depuis son arrivée et n’avait pas détaché son regard de son hôtesse. Les paroles de Simon parurent le blesser et il l’interpella avec un air sévère.

— Simoniel !

— Pardon Reth, ce n’était pas dirigé contre toi !

— Dans ce cas, calme-toi ! Samia, est-ce vraiment toi ? demanda-t-il ensuite sur un ton peu assuré.

La jeune femme oublia tout ce qui l’entourait et concentra son attention sur son mentor. Sa voix était empreinte d’émotions et à peine audible lorsqu’elle lui répondit.

— C’est bien moi, Reth…

— Je t’ai vue… je t’ai vue mourir. J’étais à tes côtés, avec Ethan… Je tenais ta main dans la mienne…

— C’était Julia, pas moi. Je suis tellement désolée. Reth… Je ne voulais pas te mentir, je ne voulais pas qu’Ethan te cache la vérité, je ne voulais pas…

Samia avait de nouveau les yeux remplis de larmes et ne termina pas sa phrase. Elle n’avait jamais accepté que cinq ans auparavant, Ethan mette un terme à leur relation, qu’il l’oblige à renoncer à son métier de Veilleur pour devenir simple institutrice à l’école du village et que Julia, son double, prenne sa place. Elle avait encore moins accepté qu’il lui demande de ne pas révéler cet échange ni à son frère ni à Reth.

— Pourquoi ? Comment te croire ?

— Simoniel, arrête le filtre de perception, je ne peux pas le faire moi-même.

— Samia ?

— Fais-le ! Reth doit être certain que c’est bien moi, pour m’accorder sa confiance. On ne pourra pas retrouver Ethan, sans cela !

Simoniel s’approcha de sa sœur qui baissa un peu la tête. Il souleva ses cheveux et désactiva le filtre implanté à la base de son cou. Elle ouvrit sa chemise, laissant voir les brûlures que le sauvetage de Métanélie lui avait laissées comme souvenir. Ethan avait voulu qu’elle utilise un filtre pour cacher ses cicatrices, quelques semaines avant de lui demander d’échanger sa place avec son double. Elle n’avait pas compris pourquoi, même avec le filtre, il les verrait toujours. Il était comme tous les descendants Cooper, il avait une longue vie et voyait à travers les filtres de perception, quels qu’ils soient. Elle ne comprit sa demande que lorsqu’elle rencontra Eolas, comment une institutrice aurait-elle pu lui expliquer ces brûlures ? Elle prit la main de Rethobi et la posa sur sa peau meurtrie.

— J’étais la seule à pouvoir passer dans ce conduit. Ethan et toi êtes bien trop larges, balbutia-t-elle devant son regard. Je suis tellement désolée, papoune…

Des larmes coulèrent sur les joues écailleuses de Rethobi. Des larmes de bonheur cette fois, sa protégée était en vie. Il avait tant pleuré sa petite Samia, deux ans plus tôt. Il la prit dans ses bras, la serra très fort contre lui, avant de lui poser un baiser sur le front. Lorsque Reth relâcha son étreinte, Samia aperçut le visage de son compagnon. L’incompréhension se lisait sans peine sur son visage.

Elle n’avait plus le choix, elle devait lui dire toute la vérité.

— Eolas, pardonne-moi. Je ne voulais pas que tu voies ça !

Ce dernier s’approcha et passa la main sur les balafres. Lorsque Samia tenta de poser sa main sur la sienne, Eolas se déroba et recula machinalement en la dévisageant.

— Qui es-tu ?

— Je suis la même personne que celle avec tu vis depuis quatre ans. Seulement je m’appelle Samianiella Fiévet et non pas Julia Vilcony. J’ai eu une vie bien remplie avant de te connaître et je suis peut-être aussi un peu plus âgée que ce que mon acte de naissance laisse entendre.

— Une Veilleuse itinérante ?

— Une Veilleuse qui a pris une retraite forcée.

— Et qui va reprendre du service ?

— Sans aucun doute.

— Je peux t’en empêcher ?

— Non, rien ni personne ne le pourrait. Je te dois une explication, mais la précipitation n’arrangera rien à la situation actuelle. Ethan a besoin de moi et je ne l’abandonnerai pas !

— Qui est-ce ?

— Comme tu l’as sans aucun doute deviné, il est aussi Veilleur. Il a longtemps fait partie de ma vie.

— Toute cette partie de ta vie dont tu refuses de parler ?

— C’est bien ça. Tu es historien Eolas, tu travailles quelquefois pour Alawn. Tu devrais trouver facilement qui est Ethan !

— On doit dire M. Bridger !

— Je connais Alawn depuis ma plus tendre enfance, il fait partie intégrante de ma vie, comme Ethan et Reth.

Eolas dévisagea sa compagne qu’il ne reconnaissait plus, son regard avait changé, son attitude était différente. Il réfléchissait en même temps aux données qu’il avait en sa possession. Il avait déjà entendu ce nom dans la bouche du Veilleur attaché.

— Ethan Cooper, un descendant des époux Cooper. Le descendant de la directrice Bronwen Cooper Mandyraiame.

— Et de son époux, le premier pilote de l’Ordre de Veilleur, Mandyra Bronwenari. C’est bien ça. Tu sais donc pourquoi on ne peut pas l’abandonner !

Écrire un commentaire

Capcha

Enter image code

Notice: Undefined index: enable_rss_comment in /homepages/6/d679917093/htdocs/pluxml-prod/core/lib/class.plx.show.php on line 1351